ZOULETTE

« Artiste autodidacte, street-artiviste, super fan d’art naïf, de BD, peinture rupestre, Picasso, Giacometti, Colette et tant d’autres … Maman de la « petite fille au bonnet d’âne » (et en vrai de vrai, maman de 3 merveilleuses jeunes filles), j’ai accouché définitivement de cet univers illustré pendant mon adolescence. Ca s’est passé dans mes carnets de dessins pour finir sur des murs à l’âge où l’on a fermement l’intention de dire merde à tout.

A l’heure actuelle, l’enfant n’est plus l’unique point central de mon travail. Il fait partie d’un melting-pot générationnel et de genres où chacun à son tour a quelque chose à dire de lui et du monde qui l’entoure. Ce qui les relient c’est leur côté décalé et drôle malgré eux.
Ces derniers temps, j’ai beaucoup simplifié les traits de mes dessins afin de me rapprocher davantage du fond du message. J’ai fais évoluer plastiquement mon graphisme en mettant encore plus l’accent sur la matière (traits de pinceaux irréguliers, mise en couleur hachurée et instinctive) pour faire ressortir toute la fragilité que mes personnages portent en eux.
Je croque à l’envie et surtout au plaisir, au délice de taquiner les murs au pinceau, chatouiller les crépis en désuétude de quelques coups de crayon, étirer la peinture à l’infini…voilà ce que j’aime !!
Tous les supports et matériaux sont bons à prendre. Ma première source d’inspiration est la vie quotidienne et les sentiments qu’elle véhicule. Malgré les apparences, ma démarche artistique repousse le consensus et j’ai en horreur
la notion de cadre et plus largement tout ce qui se trouverait dans un champ lexical proche (définition, cases, limites…). En tout cas, dans la rue, je ne peins pas pour ça. Après, si c’est « mignon » c’est sûrement parce que j’y ai glissé un message qui l’est moins ou que j’ai clairement besoin de faire passer un message d’amour à la terre entière !! L’art est une affaire de sentiments humains, il appartient à tous et doit se partager sans conditions. Bref, ma peinture est exutoire, spontanée, caustique et surtout sans prétention.
Simple et funky comme dirait l’autre !! Je conclurais donc en disant que je conseille fortement l’abus de street-art (peu importe de quel côté du mur l’on se situe), c’est bon pour le karma, ça fait les fesses roses (et même les joues si on insiste un peu) !! »

Zoulette n’offre pas un clin d’oeil aux Biches mais deux. Elle nous a demandé de choisir mais nous en étions incapables alors… Nous vous présentons les deux ! Puisque, de toute évidence, c’est à l’image de cette artiste : généreuse et « chouchou » !
Nous avons toujours eu la chance de faire de belles rencontres par le biais des biches, Zoulette s’inscrit parmi elles.
Et pas des moindres ! Inspirante et inspirée, les choses simples du quotidien sont les plus merveilleuses, il suffit juste de les regarder, c’est son leitmotiv … Et nous on adhère !
Bravo l’Artiste et un grand merci pour tout ce partage !!

On aime, on la suit :

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *